« […] les intellectuels […] sont très largement responsables de ce qu’ils dénoncent. […] »

[…] Non seulement les intellectuels sont stériles, mais — et c’est plus grave encore — je pense que ce sont des gens nuisibles. (…) Souvent le fait que des génocides deviennent possibles dans certaines contrées me semble être favorisé par le fait qu’il existe des intellectuels. (…) Ils sont très largement responsables de ce qu’ils dénoncent. […]

[…] les intellectuels […] sont très largement responsables de ce qu’ils dénoncent. […]
 
Cela ne peut pas être nié parce que, par ex., celle guerre-là n’aurait pas été possible et ne serait pas se poursuit si des intellectuels n’étaient pas impliqués.
La raison ?
Eh bien, beaucoup d’intellectuels sont volatils.
La raison ?
Eh bien, ils expriment certains des courants sociétaux et pensent qu’ils avaient fait ceux courants-là. Ça fait peur à eux, donc ils cherchent des autres courants qui, aussi, sont déjà là, mais inexprimés encore
… et ainsi de suite.
Donc le résultat est un mouvement pendulaire
(__parfois aussi circulaire__)
en tête, ainsi ils prétendent le contraire de ce qu’ils ont revendiqué auparavant — mais,
bien sûre,
la direction pendulaire dépend également du paiement …
Par contre, une poule pratique son métier honnêtement.
© Joachim Endemann (__EndemannVerlag__)