Archiv der Kategorie: Des prises de position de l’auteur

Le régime Macron, met-t-il en œuvre la politique de l’UE lobbycratique ? — Et puis ?

Bien sûr,
c’est sa tâche …

… vous vous attendiez à autre chose ?

Le régime Macron, met-t-il en œuvre la politique de l’UE lobbycratique ? — Et puis ? weiterlesen

Le « dialogue» avec un représentant de l’élite fonctionnelle de l’UE ou Un discours de changement entre considération symptomatique et causale.

Une personne bien ancrée dans l’élite fonctionnelle de l’UE était évidemment d’avis qu’il devrait faire preuve d’une grande compassion envers cette élite, qui doit parvenir à un bon résultat lors du vote au Parlement européen en mai 2019, ce qui est crucial si elle veut continuer à aller dans la mauvaise direction, que nous, la masse des citoyens des États membres, devrions suivre, du moins c’est l’imagination de cette élite fonctionnelle de l’UE. Le « dialogue» avec un représentant de l’élite fonctionnelle de l’UE ou Un discours de changement entre considération symptomatique et causale. weiterlesen

Quelques commentaires sur une documentation de propagande distribuée par « France Culture », qui est bien adaptée pour servir d’exemple des méthodes de propagande actuelles dans l’Empire de la paix de l’UE orwellien.

Source de la discussion.
Le sujet :

Quelques commentaires sur une documentation de propagande distribuée par « France Culture », qui est bien adaptée pour servir d’exemple des méthodes de propagande actuelles dans l’Empire de la paix de l’UE orwellien. weiterlesen

De la métabolisation du perceptible.

En fait, il semble que la matière connaisse un niveau dense et fin, bien qu’il s’agisse de transitions phasiques en soi. Somme toute, cette apparence de niveaux séparés a bel et bien permis de les considérer comme séparés les uns des autres, soit comme indépendants, de sorte que la MATIèRE dans sa phase dense est appelée la « matière », mais dans sa phase fine parfois la « substance éthérée »
De la métabolisation du perceptible. weiterlesen

« Le Brexit aura bien lieu, malgré les tensions qui s’annoncent avec Bruxelles »

[…] il faut d’emblée le rappeler :
depuis le 23 juin 2016, où 52% des électeurs du Royaume-Uni avaient approuvé la sortie de l’Union européenne, le rapport de force entre pro et anti-Brexit n’a pas notablement évolué.
Tout indique qu’en cas de second référendum, les deux camps continueraient à se partager les suffrages à parts à peu près égales.
Et ce, à l’opposé de l’image parfois colportée sur le Continent décrivant des Anglais en pleine repentance et ne rêvant que d’inverser leur verdict.
[…] En réalité, tout porte à croire que dans les semaines qui viennent, où les négociations entre Londres et Bruxelles vont s’accélérer, les tensions vont s’aviver, avant que ne soit trouvé, in extremis. […] Car les dirigeants de l’UE ne peuvent sortir de cette contradiction :
d’un côté tenter d’arracher l’accord le plus défavorable à Londres, pour bien montrer que ceux qui ont voulu partir sont durement punis — sous-entendu : avis aux amateurs suivants ; mais d’un autre côté, les grandes firmes aussi bien britanniques qu’allemandes ou françaises n’ont rien à gagner à plomber le commerce entre les deux côtés de la Manche.
Tout cela promet des rebondissements, manœuvres et coups de théâtre. Mais finalement, la sortie voulue par une majorité de Britanniques aura bien lieu.
Et ce ne sera sans doute que la première d’une longue série.
 
Joachim Endemann (__EndemannVerlag__)

« […] les intellectuels […] sont très largement responsables de ce qu’ils dénoncent. […] »

[…] Non seulement les intellectuels sont stériles, mais — et c’est plus grave encore — je pense que ce sont des gens nuisibles. (…) Souvent le fait que des génocides deviennent possibles dans certaines contrées me semble être favorisé par le fait qu’il existe des intellectuels. (…) Ils sont très largement responsables de ce qu’ils dénoncent. […]

« […] les intellectuels […] sont très largement responsables de ce qu’ils dénoncent. […] » weiterlesen