L’absurdité réelle de la lobbycratie. On-a la majorité avec à peine de 15% ?

On-a la majorité avec à peine de 15% ? Dans l’absurdité réelle de la lobbycratie

— évidemment.

Alors Il faut ridiculiser cette élite
parce qu’elle est intellectuellement vide !

Mais on me dit que les faits paraissent contredire mon affirmation puisque des gens ont voté pour LREM, donc ils sont des gens qui doit être intellectuellement vide et ne pas l’élite.

Or, des choses culturelles d’une société, qui incluses la politique et l’économie, sont déterminées et supporter par l’élite d’un pays. Ils sont ces choses qui font la base sur laquelle les gens normaux se doivent comporter. Aujourd’hui, s’y ajoute qu’il y a une élite qui croient d’être européenne si elle supportent une entité techno-néo-libérale nommée l’UE. C’est un phénomène qui est à observer dans tous les pays membres de cette entité. Mais en vrai dire, cette élite n’est pas celle des peuples européens mais de cette entité, donc elle est son cadre lobbycratique qui a pour base l’idéologie néo-libérale qui est, il est vrai, théoriquement élaborée mais qui repose sur des dogmes qui ne sont pas soutenu par des faits réels.

Par exemple

  • il n’existe aucune « main invisible »
  • l’ensemble de l’économie ne fonctionne pas d’après des principes de la micro-économie parce qu’elle se développe sur un autre plan
  • empiriquement il n’est pas prouvé que le libre-échange produirait de croissance économique (__curieusement sur le plan international__)

Par conséquent il y a des autres choses qui font des conditions préalables pour un développement prospère d’une société humaine.

D’ailleurs les dogmes de l’idéologie néo-libérale fonctionnent seulement s’il y a un principe artificiel est installé dans la société.

Mais une idéologie qui ne repose pas sur des faits réels est comparable au « Jeu des perles de verre », donc elle est intellectuellement morte.

En bref, aujourd’hui, nous avons une élite cadre de l’UE qui est en opposition à des peuples européens. Et à cause que l’UE fonctionne d’après de l’hégémon allemand, aussi cette élite fonctionne d’après l’idéologie de cet hégémon. Et quelle est cette idéologie ?

Or, c’est l’amalgame du Wilhelminisme adapté

(__donc à nommer le néo-Wilhelminisme__)

et du néo-libéralisme.

C’est amalgame idéologique peut-on nommé le néo-Wilhelmo-libéralisme qui est en soi-même impérialiste.

Quoi qu’il en soit, pour l’UE et son élite lobbycratique les peuples européens sont seulement des dispositifs pour réaliser des objectives impérialistes.

Par conséquent,

cette élite fait du vieux avec du neuf — mais, pour éviter que les outres rompent, il faut mettre le vin nouveau dans des outres neuves. Et précisément du coup ladite élite est incapable de penser sans œillères, donc elle est intellectuellement vide — mais ce vide est accompagné par une certaine cruauté et celle-ci est dirigé contre les peuples européens.

Par contre et réellement, les gens français n’ont pas voté majoritairement pour ce produit politique artificiel nommé LREM mais à peine 15% (__à vrai dire seulement 13,44% arrondi__).

C’est-à-dire la majorité des Français n’est pas intellectuellement vide mais probablement frustrée parce que la participation électorale totalise à 48,71% et réellement exprimé seulement à 47,62%.

(__Voir la documentation officielle,
mais le fait est encore plus grave d’après cet article.__)

D’ailleurs, ça montre aussi que les autre parties politiques sont considérées comme des chimères par la majorité des Français — et ceci c’est le désastre politique qui indique une situation très dangereuse parce que maintenant ladite élite à besoin des événements qui trompe la vigilance des gens — par ex. par des actes terroristes ou/et des guerres qui seront déclaré comme des « guerres au nom des droits de l’homme » — pour exporter la « démocratie » :

Mais que faire si l’entrepôt est vide ?


*  *  *

Alors, est-ce que de soutenir par ex. un certain M. Macron signifie d’être pro-européen, comme le mathématicien Cédric Villani l’affirme?

(__Voir Cédric Villani :

« Pourquoi je rejoins La République en marche »__)

C’est ridicule ! De soutenir M. Macron signifie d’être pro EU, donc contre-européen, donc contre les peuples. C’est-à-dire M. Villani est certainement un scientifique exceptionnel mais ce le ne qualifie pas de comprendre c’est qu’une société humaine a besoin. Aussi Mme Merkel était physicien mais sa politique est complétement empreinte par l’idéologie néo-libérale. Et le résultat ? Eh bien, objectivement, désastreuse pour beaucoup des allemands et des européen — et la direction va vers une confrontation au niveau national et au niveau international.

Il faut « dépasser des clivages gauche / droite », dit Viliani.

Ah oui ! par l‘idéologie néo-libéral ?

C’est ridicule de nouveau. Après tout, qu’est-ce que cela signifie ? Qu’est-ce que signifie le néo-libéralisme ?

Eh bien, cette idéologie n’est pas une question d’opinion, mais un instrument de domination. Et par cet instrument on ne parle plus politiquement de gauche ou de droite mais de « partenariat social ».

Et le résultat ?

Or, par ex. pendant des discussions tarifaires il n’y a plus des représentant des salariés mais seulement d’une côté des représentant des employeurs et « d’autre côté » des « managers sociaux »

(__jadis des « membres actifs d’un syndicat »__).

Mais lesdits « managers » se craquent pour des employeurs, donc contre des salariés bien qu’ils aient été élus par ces derniers, et ainsi,

_par conséquence_

, contre des salariés dans les autres pays

— par ex. de la même union monétaire.

C’est le fait pratiqué en Allemagne. Et c’est exactement c’est que M. Macron veut dire avec la phrase « ni gauche ni droite ».

C’est ridicule,

alors M. Villani raisonne romantiquement sur une chose qui est empreinte par des intéresses divers sociales et qui n’est pas à résoudre par le néo-libéralisme.

Parce que, de nouveau, qu’est-ce que signifie le néo-libéralisme ? Or, une chose qui est complètent anti_démocratique et dirigé contre des intérêts des salariés. Par conséquence une définition brève de ladite idéologie en serait :

« Le traitement gouvernemental ne prend aucune influence sur le ‘marché’, mais exclusivement sur les conditions sociales, qui visent à produire dans la population des comportements ‘conformes au marché ».

(__Traduction défectueuse de mon livre en allemand nommé Es werde mehr Licht ! Mehr Demokratie wagen in der Lobbykratie ? Untersuchung über die Konsequenzen der bürgerlichen Realdemokratie, soit en français « Que la lumière soit plus ! Peut-on oser plus de démocratie au sein du Lobbycratie ? L’enquête analytique sur les conséquences de la véritable démocratie existante Bourgeois. »__)

En bref, M. Villani montre l’attitude typique des intellectuelles bourgeois qui sont volatils au premier chef, et, s’ils auraient voulu participer au cadre lobbycratic, ils auraient dû d’être cruels au vers des gens parce que les membres dudit cadre ont la mission de la doctrine néo-libérale. Or, l’élite de l’UE n’est pas l’élite des peuples européens mais une élite orwellienne, donc complétement séparée des gens normaux — d’où sa cruauté. — Mais, peut-être, M. Villani laisse-s’abuser ? C’est possible, mais est-t-il adulte ?


Quel que soit le cas, ce qui suit est pour tous ceux qui peuvent penser de façon relativement indépendante que, par contre, ne peut pas d’effectuer par l’élite néo-libérale à cause de la directive-cadre de son idéologie.

Or, plutôt qu’au lieu de critiquer la politique occidentale

(__et pour le faire simple :
ladite qui est pratiquée depuis la fin de la guerre froide__)

, M. Macron commencera son mandat en tant que président avec une loi d’habilitation, et la majorité de l’Assemblée nationale rendent celle-ci possible — face à une menace auto_produite.

Autrement dit, les islamistes, qui sont surtout des produits de la politique occidentale, sont très bénéfiques pour une politique néo-libérale (__en France, en Allemagne, en Grande Bretagne etc.__).

Mais, en effet, cette politique est dirigée directement contre les peuples parce que le « néo-libéralisme » ne veux pas dire quelque chose de la « néo_Liberté » pour les peuples. Car pour que M. Macron et ses amis ont besoin une telle loi ?

Eh bien, par ex. pour la reproduction totale des soi-disant réformes structurelles allemandes pour les Français dépendant du salaire. Et pour ça des attaques terroristes sont très utiles — un peu ici, en peu là.

En bref, « 1984 » c’est un roman seulement, mais maintenant commence la politique orwellienne de la lobbycratie de l’UE. Et les élites du pouvoir par ex. en Europe

(__qui se
créent une partie politique ou un leader politique si nécessaire__)

savent bien pourquoi ledit processus doit commencer. …

Et juste, pour être sûr, on a besoin de conduire des « guerres au nom des droits de l’homme » — pour exporter la « démocratie »

(__Mais, de nouveau
il sois demandé:
que faire si l’entrepôt est vide ?
__)

— par hasard pur toujours là bas où sont des ressources : comme il fallait faire la guerre à la Libye qui est maintenant un pays détruit dirigé par des seigneurs de guerre.

Donc certainement,

comme par hasard

, un quelconque service secret fournira la preuve ultime que les tireurs de ficelles pour des islamistes actifs en Europe sont installés en Syrie. — Et qu’est vraiment possible,

_m a i s_

, en ce cas, ils seraient précisément ceux-là qui sont soutenus par la France, l’Allemagne, la Grande Bretagne et les USA pour faire une chute au régime Assad.


En d’autres termes, pour éviter des symptômes, d’abord il faut éliminer la cause, sinon, on se mettrait soi-même au placard.

_Mais quelle est la cause?_


*  *  *

Par contre, il y a une petite partie politique qui n’est pas une chimère et qui a des membres engagés et un président qui a bien compris le problème politique d’aujourd’hui et il y a voire un programme élaboré !

Oui, il est vrai, on a besoin de longue haleine politique pour réaliser la mission, mais elle est digne parce que pour les gens.

© Joachim Endemann (__EndemannVerlag__)